Publié le: 29 janvier 2018 à 13h35

Corruption, disparition des animaux… Sauvez le parc de Bouhedma, ce trésor tunisien !

Partager

16507881_1248613188508021_2837223726042827357_n

Il est situé au gouvernorat de Sidi Bouzid, le parc national de Bouhedma, cette réserve naturelle est un véritable trésor et relève du précieux patrimoine naturel de la Tunisie. Pourtant, ce parc n’est pas apprécié à sa juste valeur et subit un traitement obscène de la part des responsables étatiques.

En effet, selon Hayfe Chamkhi, doctorante en écologie et protection de la nature qui travaille à Bouhedma depuis 2015, le parc national fait face à un grand danger. Corruption, mauvaise gestion, négligence, les employés du parc n’ont rien épargné aux animaux et aux richesses naturelles du parc.

La doctorante fait savoir que la banque mondiale a accordé un budget de 9 millions de dollars pour la conservation de 3 parcs nationaux en Tunisie dont le parc de Bouhedma. Ce projet qui va de 2013 à 2018 a pour objectif de la restauration des entrées des parcs, la restauration de l’éco-musée, la rénovation de l’infrastructure, la réalisation de parcours de trek, le développement de l’écotourisme et la préservation de la vie sauvage. Un projet grandiose qui a très mal tourné à Bouhedma, rapporte Hayfe Chamkhi qui a constaté ceci :

- Le nouveau portail du parc a coûté 70000 dinars alors qu’il n’en vaut pas 1000.

- L’entrée du parc est sans électricité et les sanitaires sans eau

- L’éco-musée contient des informations erronnées

- Les animaux sont en train de disparaître : Le nombre d’oryx est passé de 130 en 2005 à moins de 40 aujourd’hui; De 124 gazelles dorcas, il ne reste que 70. Les gazelles de Mhor qui étaient au nombre de 26 en 2001 et les addax qui étaient au nombre de 5 en 2015 ont complètement disparu de la réserve de Bouhedma. Où sont-ils passés se demande la doctorante ?

En somme, Hayfe Chamkhi appelle les investisseurs internationaux à venir inspecter l’objet de leurs investissements qui auraient disparu dans des canaux frauduleux.

Voici en photos le triste état du parc national du Bouhedma :

 26903919_1586978548004815_2197284409531198493_n 26903991_1586978411338162_3620808489201934660_n 26907088_1586978588004811_11114274099792066_n 26907583_1586978668004803_5530516146644113707_n 26907652_1586978544671482_5831364951877222426_n 26907949_1586986514670685_8061219887992835715_n 26907955_1586978634671473_3288020838152683644_n 26993477_1586978518004818_4979804424868496375_n 26994239_1586978621338141_3515765294652399427_n 27067234_1586978391338164_123785410188741850_n 27072596_1586978414671495_2649486107078151772_n

Pourtant le parc national de Bouhedma est très beau et mérite d’être sauvé, regardez, vous allez sûrement tomber sous le charme :

16387377_1248611201841553_2683488658995039199_n 16425939_1248615258507814_318795685531754663_n 16508547_1248611245174882_9016386263811108005_n 17759912_1305137132855626_3678363343485251582_n 17796189_1305136906188982_7895542804406444_n 19060047_1381288801907125_9204486563974080824_n 24301089_1538192829550054_6142667053640760880_n

F.T.


Météo
Tunis