Une étude scientifique démontre que l’intelligence des enfants provient de leurs mamans ! - http://highlights.com.tn
Publié le: 15 septembre 2016 à 13h21

Une étude scientifique démontre que l’intelligence des enfants provient de leurs mamans !

Partager

eredita-intelligenza

Les gens intelligents devraient remercier leurs mères. En effet, selon une étude publiée sur Psychology Spot, les mères sont les principales responsables de la transmission des gènes d’intelligence.

De nouvelles recherches relayées par Psychology Spot révèlent en effet que les gènes relevant de l’intelligence sont transmis principalement par la mère. Comme l’explique l’étude, ces gènes se trouvent dans le chromosome X, or les femmes en possèdent deux, alors que les hommes possèdent des chromosomes XY, les mamans ont donc deux fois plus de chances de transmettre leur génie à leurs enfants. D’ailleurs, « si ce même gène est hérité du père, il est désactivé », nous apprend l’étude.

Une enquête de vaste ampleur datant de 1994, conduite par the Medical Research Council Social and Public Health Sciences Unit de Glasgow, en Ecosse, auprès de 12 686 jeunes âgés entre 14 et 22 ans s’est intéressée à la corrélation possible entre les facultés cérébrales des enfants, leur éducation ou encore leur statut socio-économique. Les conclusions des chercheurs allaient dans le sens de la recherche évoquée ci-dessous puisqu’il en est ressorti que le meilleur indicateur de l’intelligence des enfants était le QI de leur maman.

Outre l’hérédité cérébrale, il semble que la mère joue un rôle dans le développement intellectuel des enfants. En effet, une maman aimante et rassurante permettra à l’enfant d’avoir un meilleur développement cérébral comme le conclut une étude menée par l’Université du Minnesota, aux Etats-Unis. Les chercheurs ont constaté que les enfants très proches de leurs mères développaient une capacité à jouer à des jeux dits « complexes » dès l’âge de deux ans et se montraient plus persévérants. Un enfant qui grandit en se sentant en sécurité, aura plus facilement confiance en lui et ira plus volontiers de l’avant.

Une autre étude, réalisée cette fois par l’Université de Washington a mis en exergue le lien entre l’affectif et le développement du cerveau. Leurs conclusions révèlent que grandir auprès d’une maman aimante contribuait à la bonne croissance de certaines parties du cerveau. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé pendant sept ans la façon dont les mères se comportaient avec leurs enfants et ont découvert que lorsqu’ils sont soutenus émotionnellement, les enfants de 13 ans possédaient un hippocampe – zone du cerveau associée à la mémoire et à l’apprentissage – 10% supérieur à celui des jeunes dont les mères étaient plus distantes affectivement.

I.B.A. avec Psychology Post et terrafemina.com


Météo
Tunis