JCC2017


Publié le: 17 avril 2017 à 11h52

Le film tunisien « Zizou »: Seul long-métrage maghrébin sélectionné à New York

Partager

ZIZOU

Après avoir remporté le Prix du meilleur film arabe de l’année au Festival International du Caire fin 2016, film Tunisien « Zizou » de Férid Boughedir part à la conquête de New York. En effet, le film Tunisien semble aujourd’hui continuer son parcours gagnant, cette fois ci sur la scène internationale , en étant Projeté à New York , ou il sera présenté au mois de mai à New York par la « Film Society of Lincoln Center » , le département cinématographique du « Lincoln Center for Performing Arts », situé dans le complexe culturel le plus important de Manhattan , aux côtés du prestigieux « Metropolitan Opéra ».

Le film a été sélectionné pour représenter la Tunisie dans le cadre de la 24ème session du « New York African Film Festival » ( 3 au 29 mai 2017 ) qui y présente chaque année les meilleurs films du Continent Africain.

Auparavant, « Zizou » avait été présenté Hors Compétition en octobre à la dernière session des Journées Cinématographiques de Carthage , ou il faisait partie de la Rétrospective- Hommage entrant dans le cadre du « Prix du 50ème anniversaire » du Festival, décerné au cinéaste, historien, universitaire, et militant de toujours du cinéma national .

« Zizou » est cette année le seul long-métrage maghrébin sélectionné par le « New York African Film Festival », dont le thème central choisi pour 2017 est « les Révolutions du Peuple ». Aux côtés de « Zizou » qui traite de ce thème sur le ton de la satire sociale et de l’humour, figurera également un autre film présenté à Tunis aux JCC 2016 « The Révolution won’t be télévised » de la jeune réalisatrice sénégalaise Awa Thiam, qui y avait remporté le Prix Spécial du jury.

L’ouverture du festival aura lieu le 3 mai au « Walter Reade Theater » du Lincoln Center, avec la première américaine du film sud africain « Vaya » de Akin Omotoso , qui décrit l’affrontement idéologique de 3 étrangers dans un train en marche vers la capitale, et la clôture avec la première mondiale du film éthiopien « Ewir Amora Kelabi », premier long métrage de Sewmehon Yisman , sur la quête de vérité du fils d’un leader disparu sous la dictature.

Au programme du festival figurent également de nombreux court-métrages et documentaires issus de 25 pays africains, dont le Nigeria, le Soudan , l’Égypte , la Tanzanie , le Ghana, le Rwanda, le Botswana, la Sierra Leone, et Madagascar, la « Diaspora » africaine étant représentée par la Jamaïque , Haïti et Trinidad.

Après les projections de son programme central à Manhattan, ou le film tunisien « Zizou » sera présenté à deux reprises, le festival a choisi de se décentraliser avec plusieurs projections prévues aussi bien dans le quartier de Brooklyn , devenu le nouveau lieu d’effervescence intellectuelle New-yorkais , qu’à Harlem, temple de la musique Jazz , et quartier historique de la communauté noire de la métropole américaine.

ZIZOU1

I.B.A. avec Communiqué


Météo
Tunis