JCC2017


Publié le: 10 octobre 2017 à 14h39

Idées de goûter délicieux et sain à préparer pour vos enfants

Partager

enfant goûter

Ils ont toute la journée d’école dans les pattes, leurs petits estomacs gargouillent et ils ont soif. A la sortie des classes, les enfants n’attendent que lui : le goûter. Et pour cette collation, souvent synonyme de « repas préféré », les petits gourmets veulent du bon, du savoureux et de la douceur, soit, dans la majorité des cas, du bien sucré.

Au supermarché, il est cependant difficile de débusquer des produits qui à la fois ravissent ces jeunes palais avides de sucre et qui soient sains. A l’occasion de la Semaine du goût, qui démarre ce lundi, Camille Castel vous aide à concocter un goûter gourmand et bon pour la santé de vos enfants. Membre du  le collectif la Nutrition, la diététicienne-nutritionniste a participé à la nouvelle édition de l’ouvrage Le bon choix pour vos enfants (éd. Thierry Souccar), qui passe au crible (additifs, colorants, conservateurs, qualité des graisses utilisées, sucres ajoutés, etc) lesaliments préférés des plus petits.

Les crêpes, brioches et autres produits « mous »

Crêpes fines fourrées à la confiture, beignets à la compote de pommes et autres brioches au chocolat : ces produits « mous » en bouche ont les faveurs de nombreux enfants, qui les engloutissent sans bouder leur plaisir en revenant de l’école. « Comme ce sont des aliments qui, en plus d’être ultratransformés, riches en sucres, en graisses et en additifs, sont très mous, les enfants les mâchent à peine, Camille Castel. Résultat : ils ne ressentent pas la satiété tout de suite et ont le temps d’en manger plusieurs avant de ne plus avoir faim ».

Mieux vaut donc privilégier les biscuits « durs », « à condition de vérifier leur teneur en sucre et en sel, deux exhausteurs de goût qui rendent les enfants accros, avertit la diététicienne-nutritionniste. Et d’éviter tous les biscuits fourrés, parce qu’ils sont bourrés d’additifs ».

Les barres chocolatées

Si le credo de votre enfant au goûter c’est « une petite barre et ça repart », il y a quelques travers à corriger. « Mieux vaut opter pour les barres au chocolat noir, préconise Camille Castel. Car qui dit chocolat au lait dit lait de plus ou moins bonne qualité et pas mal de sucre en plus. Ce qu’il faut privilégier dans cette catégorie, ce sont les barres chocolatées alliant biscuit et fruits secs, ou celles à la noix de coco râpées enrobées de chocolat, qui ont de meilleures qualités nutritionnelles et qui contiennent moins d’additifs. »

Stars du rayon et très prisées des petits (et des grands aussi), les barres chocolatées au cœur de lait et de noisettes, enrobées d’une fine gaufrette et recouvertes de chocolat (on ne va pas vous faire un dessin, vous voyez bien desquelles on parle), sont loin d’être ce qu’il y a de plus sain. « Ce produit est bourré de sucre et d’additifs, et la gaufrette soufflée est un ingrédient ultratransformé, doté d’un index glycémique très élevé et voie royale vers le diabète », souligne la diététicienne-nutritionniste. En clair, cela provoque un pic de glycémie dans le sang et une heure après avoir mangé cet aliment, on a encore faim parce qu’il ne cale pas. « A consommer occasionnellement », donc.

Les boissons

Goûter, ça donne soif. Pour accompagner biscuits et autres douceurs, il y a une boisson qui a la cote : un mélange d’eau de source, de fruits et, selon les marques, de fun. Ni eau, ni jus, mais très riches en sucres, ces boissons ne sont pas les meilleures alliées d’un goûter bon en goût et pour la santé des enfants. « Ce ne sont pas des jus de fruits, mais des sodas, insiste Camille Castel, faits à base d’eau, de sucre et de jus concentrés ou d’arômes ». Pas vraiment naturel tout ça.

Pour faire face aux écoliers qui ont déjà le menton qui tremble à l’idée de troquer leur boisson favorite contre un verre d’eau du robinet, un terrain d’entente peut cependant être trouvé. « Une fois de temps en temps, indique la nutritionniste. Mais on peut la remplacer par un verre de jus de fruits [100 % pur jus, sans jus concentrés et sans sucres ajoutés], même tous les jours. C’est riche en vitamines et en fibres ».

Le goûter des bons élèves

On ne pas se mentir, tous les produits cités ci-dessus ont le double avantage de ravir les papilles de notre marmaille et d’être bien pratiques, puisqu’il n’y a qu’à les glisser dans le chariot en faisant ses courses. On peut toutefois facilement devenir un « meilleur » élève du quatre-heures. « La règle de base d’un goûter sain est d’associer un fruit, un laitage et un féculent, détaille Camille Castel. On peut consommer le fruit en jus (pur jus), en compote sans sucres ajoutés, avec morceau ou cru. » Ensuite, « un yaourt avec des amandes ou du pain avec du fromage, c’est très bien. Et si on a le temps, on peut leur faire un smoothie maison avec des fruits frais, du lait et des fruits secs », suggère Camille Castel.

« Il faut toutefois que le goûter reste un moment de plaisir et de partage pour les enfants, rappelle-t-elle. Il faut simplement leur apprendre à découvrir ce qu’il y a de mieux. Et s’ils aiment la pâte à tartiner, il suffit de choisir celle qui contient le plus de noisettes et le moins de sucre et d’huile. » Et dans tous les cas, « on regarde les étiquettes, et on privilégie les produits avec la liste d’ingrédients la plus courte possible, il faut que ce soit des ingrédients que l’on puisse trouver dans ses placards, conseille la diététicienne-nutritionniste. Si tout le monde a de la farine, du sucre et des œufs à la maison, personne n’a de glutamate, d’amidon de blé modifié ni de dextrose, donc mieux vaut éviter les produits qui en contiennent ».

F.T. d’après 20 minutes


Météo
Tunis