JCC2017


Publié le: 11 janvier 2017 à 12h21

Insolite: Nutella veut devenir une confiture !

Partager

nutella

Les lobbies américains du beurre de cacahuète, des desserts à base d’amandes et des confituriers sont en colère. Le Washington Post revient sur une passionnante affaire de norme sanitaire, de bataille juridique et d’étude du consommateur qui agite les États-Unis depuis quelques mois. Les concurrents de Nutella lui reprochent de tenter de passer du statut de «nappage à dessert» à la famille des «confitures» et autres aliments à tartiner.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration, sorte de ministère de la Santé et de l’Agroalimentaire, fixe des règles bien particulières: les conditionnements des produits alimentaires doivent mentionner plusieurs informations, notamment les valeurs nutritives ou la présence de sucres ajoutés. Et ces valeurs sont calculées en fonction de la quantité ou dose généralement consommée, le RACC (pour «reference amount customarily consumed»).

Ce RACC est fixé non pas en fonction de la quantité raisonnable conseillée dans l’absolu, mais à partir de l’observation de ce que les gens mangent réellement. Les garnitures à dessert ont un RACC de deux cuillères, les confitures, d’une seule. Qui dit moins de cuillères dit donc moins de sucres et de calories indiquées sur le paquet… Et cette réduction de la part consommée indiquée sur les conditionnements des produits aurait comme effet d’augmenter le volume de vente.

Ferrero, qui commercialise le Nutella, souhaite donc prouver que les Américains en mangent moins, pour en vendre plus. Qu’en est-il réellement? La théorie du dessert remonte à 1991, quand l’administration a mené une enquête auprès des consommateurs pour connaître leur mode de consommation de Nutella. À l’époque, ces derniers utilisaient à une écrasante majorité le Nutella comme un nappage ou une garniture sur la crème glacée.

Mais les avocats de Nutella ont soumis en 2014 une contre-expertise portant sur 722 mères qui avaient acheté du Nutella, et qui montrait que 74% d’entre elles l’étalaient sur du pain, en faisant de fait un usage semblable à de la confiture ou à du miel. Il n’y avait plus que 2% de consommatrices qui continuaient à voir dans le Nutella un produit de nappage pour le dessert… Le problème étant que le Nutella contient beaucoup plus de sucre que du beurre de cacahuète, très consommé aux Etats-Unis, et également tartiné sur du pain. La FDA doit encore rendre son avis.

F.T. d’après Slate


Météo
Tunis