JCC2017


Publié le: 3 octobre 2017 à 15h36

Au lieu d’un cancer du poumon, il avait un jouet inhalé depuis 40 ans !

Partager

poumons

Tout laissait penser qu’il s’agissait d’un cancer du poumon. Un Britannique de 47 ans, fumeur et souffrant d’une toux chronique depuis un an, consulte son médecin. Un examen radiologique dévoile alors une tâche sombre sur un de ses poumons, confirmant la crainte d’une tumeur. Mais, lors de l’opération programmée pour lui retirer cette supposée masse cancéreuse, surprise : la tâche observée à la radio est en réalité un cône de chantier Playmobil, petit jouet qu’il avait reçu pour son 7e anniversaire.

Les poumons se sont adaptés à l’objet

L’homme avait donc vécu près de 40 ans sans aucun symptôme avec un jouet en plastique dans l’un de ses poumons. « A notre connaissance, il s’agit d’un premier cas d’ aspiration trachéobronchique de corps étranger qui a été négligé pendant une telle durée », témoignent les médecins en charge du cas dans l’article qu’ils publient sur le sujet dans le British Medical Journal Case Reports. Comme l’homme était jeune au moment de l’inhalation du jouet, ses poumons se seraient modelés autour de l’objet pour s’adapter à sa présence, selon les médecins. Quatre mois après le retrait du cône en plastique, ce Britannique ne tousse quasiment et ses symptômes se sont nettement améliorés, souligne enfin le rapport des spécialistes.

Comment réagir en cas d’étouffement chez l’enfant ?

L’inhalation ou l’ingestion de petits objets n’est pas rare chez les enfants, et représente un risque d’étouffement. Ces accidents concernent principalement les enfants de moins de six ans, qui ont tendance à porter à leur bouche tous les objets qui se trouvent à leur portée. En cas d’étouffement, « asseyez-vous et basculez l’enfant au-dessus de votre genou pour réaliser les claques dans le dos. Après les 5 claques dans le dos, si le corps étranger n’a pas été rejeté, réalisez 5 compressions thoraciques », conseille Santé Publique France. « Si le corps étranger n’est pas rejeté, répétez le cycle successivement en alternant les claques dans le dos avec les compressions thoraciques, faites alerter les secours d’urgence et continuez jusqu’à obtenir une désobstruction des voies aériennes. »

F.T. d’après Medisite

Photo d’illustration


Météo
Tunis