Mariem Bel Kadhi: "Il faut que la femme prenne des risques et qu’elle s’assume!" - highlights.com.tn
Publié le: 9 mars 2017 à 17h36

Mariem Bel Kadhi: « Il faut que la femme prenne des risques et qu’elle s’assume! »

Partager

20170308_085326

Le ministère de la Relation avec les Instances Constitutionnelles, la Société Civile et des Droits de l’Homme et le Conseil de l’Europe ont mis main dans la main pour mettre les projecteurs sur un thème qui nous importe tous à savoir « La participation et la représentation des femmes dans les médias ». Les deux parties ont organisé un atelier mettant la gent féminine à l’honneur en la date symbolique du 8 mars 2017.

Devant plusieurs personnalités politiques et des activistes de la Société civile, le ministre Mehdi Ben Gharbia, la directrice du Center of Arab Woman for Training and Ressearch (CAWTAR), Soukeina Bouraoui et la journaliste – animatrice à El Hiwar Ettounsi, Mariem Bel Kadhi ont donné le coup d’envoi de l’événement et ont prononcé des discours abordant des points culminant vis-à-vis des droits de la gent féminine.

Mehdi Ben Gharbia a insisté sur la valorisation des droits acquis de la femme et de l’égalité des deux sexes : « Des changements profonds ont eu dans le secteur médiatique après le 14 janvier 2011 mais la question des droits de la femme n’y est pas abordée comme il se doit. La présence féminine dans les médias est faible.

De plus, l’image de la femme dans les médias est stéréotypée et stigmatisée, ce qui ne rend pas justice aux femmes, il faut changer cette image.

Par ailleurs, il faut revoir le système de l’héritage et faire en sorte que le frère et la sœur aient des parts égales. »

De son côté, Soukeina Bouraoui a passé en revue les conquêtes des femmes tunisiennes en allant de El Kahina jusqu’à Aziza Othmana. Elle a aussi rappelé l’urgence et l’obligation de ratifier la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

Elle a également appelé l’Assemblée des Représentants du Peuple à accélérer l’adoption de la loi intégrale portant sur la violence contre les femmes.

Quant à Mariem Bel Kadhi, elle a abordé le manque de présence des femmes sur son plateau. Elle a appelé les Tunisiennes à se manifester, à être plus présentes sur les plateau et à s’imposer dans les médias: « La femme a peur du regard des autres or il faut qu’elle prenne des risques et qu’elle s’assume ».

20170308_094521 20170308_094452 20170308_093644 20170308_085258 20170308_090009 20170308_085952 20170308_085730 20170308_085756 20170308_085817

Faten Touhami


Météo
Tunis