Médecins et chercheurs en grève le 7 mars 2017 - highlights.com.tn
Publié le: 6 mars 2017 à 10h31

Médecins et chercheurs en grève le 7 mars 2017

Partager

grève médecins

Les médecins observeront une grève le mardi 7 mars 2017 pendant la matinée. Ils iront manifester devant le ministère de la Santé et devant les délégations régionales dans tout le pays pour demander la libération du médecin détenu Slim Hamrouni et de l’infirmier Salah Abed Ellaoui. Les médecins revendiquent que les autorités poursuivent l’enquête tout en maintenant Slim Hamrouni et Salah Abed Ellaoui en liberté.

Ils souhaitent également que le ministère de la Santé s’engage à les médecins et les infirmiers lors de l’exercice de leurs fonctions et ne les arrêter que dans le cas de la parution d’un verdict et ce, afin de conserver la qualité des soins administrés aux malades tunisiens.

grève médecins

D’autre part, les docteurs et les étudiants – chercheurs entreront en grève à partir du mardi 7 mars 2017. Ces derniers demandent la refonte du système du Master – Doctorat (MD), la nécessité d’une adaptation de la formation aux besoins de l’état et le statut juridique du chercheur.

Voici le témoignage Farah Ouechtati, post-doctorante et lauréate du prix L’Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science pour la région Afrique et pays arabes :

« Situation de grève depuis 1 semaine de l’ensemble du corps doctoral. Corps considéré comme la matière grise du pays, génératrice de science, d’innovation en matière de recherche et développement. Les grèves ont commencé à Sfax, Bizerte et.le mouvement avance vers Tunis. 
Parmi les demandes exprimées, la refonte du système du MD, la nécessité d’une adaptation de la formation aux besoins de l’état et le statut juridique du chercheur.
Le statut juridique du chercheur à part entière est une bataille que nous avons engagée depuis 2010, à l’aune de notre révolution à travers une association cofondée avec mes pairs ATDocS.
Au jour d’aujourd’hui, aucun texte de loi ne fait état de ce statut oh combien important, crucial dans l’organisation du MESRT, des ministères de tutelle partenaires, dans une structure d’enseignement, de recherche, de financement, de production en entreprise, d’innovation dans la chaîne de valorisation. Un vide juridique qui lèse tout un 
corps parfois désigné par défaut comme enseignant ou encore comme « chargé d’accomplir des services ». La terminologie n’a pas de sens mais voyez-vous, elle est employée. Flou magistral. Le reflet d’une méconnaissance..d’une négligence? 
Autant vous dire que c’est aujourd’hui un mal qu’il va falloir panser et s’y pencher sérieusement : le 
corps doctoral embrasse les étudiants doctorants et les Docteurs (Chercheurs, Maitre Assistants, Maitre de conf, Professeurs en Science & Ingénierie, et Pr Agrégés en SHS). 
Une 
grève nationale est prévue le 07/03. »

F.T.


Météo
Tunis