Publié le: 10 août 2017 à 16h14

Nancy Ajram enflamme la scène du Festival international de Carthage

Partager

20767987_365590227193312_7135315525682145156_n

Le théâtre romain de Carthage a rarement vécu cette année une aussi grande affluence que celle enregistrée mercredi 9 août 2017 à l’occasion de la soirée de la cantatrice arabe Nancy Ajram qui a fait exploser les ventes lors de cette 53ème édition du Festival International de Carthage.

Les portes du théâtre romain ont été ouvertes dès 19h00 pour décongestionner l’immense foule qui s’est amassée à l’entrée, dès les premières heures de l’après-midi, malgré une chaleur suffocante d’un mois d’août exceptionnellement chaud. A 20h00, les gradins étaient déjà archicombles et les spectateurs relativement en retard, se disputaient les rares places non encore occupées.

Après un court prélude musical, la diva Nancy Ajram, est sortie du fond de la scène, gracieuse comme une fée, élégante comme toujours, belle et rayonnante pour saluer son public avec un large sourire sur un visage éclatant de lumière. Il aura suffi de ce petit sourire pour enflammer les dix mille spectateurs qui ont exprimé leur joie devant leur idole par des cris assourdissants scandant son nom.

Le spectacle était à la limite du réel tellement l’ambiance était magique et la communion entre l’artiste et son public forte.  La Diva a enchaîné les tubes, chanson après chanson, toutes ou presque, reprises par le public transformé à l’occasion en une gigantesque chorale.

Au summum de sa gloire, cette cantatrice qui a débuté sa carrière avec le fameux tube « Akhasmek Ah », et qui compte dans son répertoire que des tubes qui ont cartonné à l’instar de « Ah Wenoss », « Akhasmek Ah », « Hassa Bik », « Oul Tani eh », «Ma tigi Hena » et la liste est très longue, Nancy Ajram ne pouvait que séduire ses fans ce soir-là et elle l’a bien assuré comme toujours.

Lors de cette soirée Nancy Ajram a offert au public de Carthage des chansons tirées de ses anciens albums, mais aussi plusieurs autres chansons récentes, donnant un aperçu très harmonieux sur l’évolution de son style toujours tendance.

Nancy Ajram a offert à son public le meilleur de son art en interprétant également des chansons d’autres stars de la chanson arabe à l’instar de la diva Warda.

Lors de la conférence de presse qu’elle a accordée aux journalistes accrédités, après son spectacle, dans les coulisses du théâtre romain de Carthage, la cantatrice a expliqué le fait de ne pas avoir chanté une chanson tunisienne par le manque de temps, mais elle a indiqué qu’elle envisage de préparer une chanson rien que pour la Tunisie.

20663978_365590110526657_1370380432459088327_n 20664735_365590117193323_3103175065887299384_n 20708406_365590123859989_7090804519484385655_n

I.B.A.


Météo
Tunis