JCC2017


Publié le: 5 octobre 2017 à 14h14

Norges Bank Investment Management: Le plus grands fonds souverain du monde est un fonds d’1 trillion de dollars

Partager

345

Le Fonds souverain de la richesse de la Norvège a atteint 1000 milliards de dollars pour la première fois mardi 19 Septembre 2017 exactement à 01:01 matin « Temps de Tunis », grâce à la hausse des marchés boursiers et à la faiblesse du dollar américain, selon « Norges Bank Investment Management ».

« Je pense qu’aucune personne ne s’attendait à ce que le fonds atteigne 1 trillion de dollars lorsque le premier virement des recettes pétrolières a été effectué en mai 1996″, a déclaré le chef de la direction du fonds Yngve Slyngstad dans un communiqué. «Atteindre 1000 milliards de dollars est une étape importante et la croissance de la valeur marchande du fonds a été extraordinaire.»

Mais l’extrême richesse, qui garantit virtuellement plus que 100 mille dollars ( à peu près 250 milles dinars Tunisiens) à chaque citoyen norvégien, n’est pas vraiment une bonne nouvelle dans le monde de l’investissement. La taille gigantesque du fonds a rendu la recherche des marchés potentiels d’investissement qui sont assez importants pour investir, un défi qui est relativement dure à surmonter, parce que ce fond a peu de rivaux. Dans le monde entier, il n’ya que 14 fonds ayant plus qu’un trillion de dollars. Par exemple, le fonds de JP Morgan détient 1.9 trillions de dollars, le Fonds d’investissement des pensions du gouvernement du Japon a été évalué à 144,9 trillions de yens (1,3 trillion de dollars au taux de change actuel) en fin mars. La Chine détient environ 3 trillions de dollars en réserves de change. Il y a aussi des trésoreries importantes dans certaines entreprises de gestion de l’argent, comme le BlackRock Inc ayant un trésor de 5,7 trillions. et Vanguard Group ayant 4,4 billions de dollars.

En termes simples, voici un exemple pour expliquer comment on peut avoir de l’argent mais qu’on ne peut pas l’investir. Si vous avez mille dinars, et vous voulez les investir, mais le marché actuel ne permet que d’investir 100 dinars au maximum par projet dont le rendement annuel sera 1 dinars seulement. Ici, c’est un grand problème.

Slyngstad a récemment suggéré, dans un communiqué, qu’actuellement, il est largement infructueux pour le fonds d’entrer dans de nouvelles classes d’actifs telles que dans l’infrastructure parce que cela serait coûteux et n’aura qu’un rendement marginal.

L’investisseur a minimisé également son portefeuille mondial d’obligations, réduisant les 23 devises qui existaient à seulement trois: le Dollar, l’Euro et la Livre. Le fonds annonce qu’il n’est pas logique d’avoir plus de diversification dans un monde où les prix et les taux convergent.

Le fonds communique que sa taille énorme lui a également conduit à répondre à certains problèmes par concevoir des stratégies élaborées pour cacher ses actions de vente et achat de tous ceux qui cherchent à contrôler leurs activités.

Mais être grand financièrement a évidemment ses avantages, en particulier pour une organisation comme Norges Bank Investment Management dont le nombre d’employé est relativement petit. Le fonds emploie seulement environ 550 personnes dans des bureaux à travers le monde entier (Oslo, New York, Londres, Shanghai et Singapour). Les coûts de gestion étaient égaux à seulement 0,02% des actifs au dernier trimestre, en baisse par rapport à 0,07% il y a cinq ans.

La baisse des coûts s’effectue en dépit de l’expansion du fonds dans l’immobilier. Il détient des propriétés principales dans les régions les plus importantes du monde, y compris dans Times Square au cœur de Manhattan à New York, les Champs Elysées au cœur de Paris et dans la rue Regent de Londres. Il détenait 200 milliards de couronnes (26 milliards de dollars) en immobilier, à la fin de juin.

Pour l’instant, il y a eu peu de discussions à propos la division du fonds en entités plus petites et plus agiles, bien que le gouvernement Norvégien est actuellement entrain de discuter une proposition qui vise à le déplacer de la banque centrale et à renforcer sa surveillance.

Les estimations de la banque centrale montrait que la Norvège s’attend à ce que le fonds continue de croître jusqu’à 2025, pour atteindre 10,5 trillions de couronnes (ou 1,3 trillions de dollars au taux de change actuel). Mais ces estimations n’étaient absolument pas fiables, puisque sa taille actuelle dépasse déjà le jalon que le fonds ne devrait pas atteindre qu’en 2018.

Avec les taux d’intérêt à des niveaux bas et les difficultés d’obtenir des rendements satisfaisants, la gestion du fonds est de moins en moins optimiste. Le gouverneur de la Banque centrale Oystein Olsen a alerté que la baisse des prix du pétrole signifie que le fonds aurait déjà dépassé son niveau maximum.

L’année dernière, pour la première fois de son histoire, le gouvernement de la Norvège a fait des prélèvements directs du fonds et devrait prélever environ 70 milliards de couronnes cette année. Pendant ce temps, la Norvège a abaissé le rendement attendu du fonds à 3%, passant de 4%.

Le fonds a été autorisé de porter ses participations en actions boursières à 70% par rapport à 60%, avec une réduction équivalente dans les obligations. Cela pourrait l’aider à obtenir des rendements plus élevés, ou au moins maintenir le rendement réel annualisé de 8% qu’il a eu au cours des cinq dernières années.

Mais Slyngstad a récemment déclaré qu’il voit des problèmes fondamentaux avec le système économique et commercial mondial, qui se sont aggravés par la croissance du risque politique mondial, et ce n’est pas bon pour un fonds qui détient 1,3 pour cent des stocks mondiaux.

Ce mardi, La ministre norvégien des Finances, Siv Jensen, a également félicité le fonds pour sa «bonne gestion» et a promis un climat politique stable alors qu’elle se prépare pour quatre autres années après avoir été élue la semaine dernière.

« La valeur du fonds a augmenté de 3 trillions de couronnes au cours des quatre dernières années », a t-elle déclaré. « Les lignes directrices pour la politique budgétaire devraient garantir que le fonds soit au profit des générations actuelles et futures ».

Mohamed Chahbi


Météo
Tunis