Publié le: 13 mai 2017 à 13h20

OMS: Comment améliorer durablement la santé des adolescents dans le monde ?

Partager

OMS

Que devons-nous faire pour améliorer durablement la santé du milliard d’adolescents que compte le monde? C’est la question posée dans le nouveau rapport de l’Organisantion mondiale de la santé (OMS) intitulé  » La santé pour les adolescents du monde qui traite largement de ce sujet en abordant le vaste éventail des besoins sanitaires des jeunes âgés de 10 à 19 ans.

Kid Koh, membre de l’équipe sur la santé des adolescents à l’OMS, explique les raisons pour lesquelles les adolescents doivent faire l’objet d’une attention particulière, distincte de celle accordée aux enfants et aux adultes. ”Les adolescents et la santé des adolescents a été négligée auparavant parce qu’on les groupait avec les enfants ou avec les adultes sans leur accorder une place spécifique en tant qu’adolescent. Parce que les adolescents ont des besoins qui sont spécifiques: il y a des changements biologiques qui se font, des transformations dans cette étape de vie. Et donc dans ce rapport on essaye de fermer cette lacune” explique t-elle.

Le rapport a été présenté en 2014 à l’Assemblée mondiale de la Santé pour donner suite à la résolution WHA64.28 de 2011 intitulée Risques pour la santé des jeunes. La santé pour les adolescents du monde est un rapport dynamique, multimédia publié en ligne (www.apps.who.int/adolescent/second-decade). Le document donne un aperçu de la situation sanitaire des adolescents dans le monde et de leurs comportements ayant une incidence sur la santé, présente notamment les données et tendances les plus récentes et discute des déterminants de leur santé et de leurs comportements. Enfin il expose le point de vue des adolescents sur leurs propres besoins sanitaires.

Interview intégrale sur ce rapport:

Ce rapport présente une synthèse de toutes les recommandations de l’OMS concernant l’ensemble des problèmes de santé des adolescents. Il dresse un panorama de la situation la plus récente dans les quatre principaux domaines d’action du secteur de la santé :

  • assurer les services de santé,
  • recueillir et utiliser les informations nécessaires pour promouvoir, planifier et suivre les interventions du secteur de la santé,
  • élaborer et faire appliquer des politiques favorables à la santé et de protection de la santé et
  • mobiliser et soutenir d’autres secteurs.

Le rapport conclut en exposant les principales activités visant à renforcer les actions du secteur de la santé à l’échelon national concernant la santé de l’adolescent. Kid Kohl met aussi l’accent sur l’importance que les adolescents soient impliqués dans les prises de décisions: ”l’implication des adolescents eux-mêmes est positif et peut aider à mieux former les interventions pour qu’elles soient plus productives et permettre d’aider les adolescents eux-mêmes”, conclut-elle.

Le site Internet servira de tremplin pour les consultations menées auprès de différentes parties prenantes en vue de mettre en place un plan d’action concerté en faveur de l’adolescent. Le rapport vise à polariser l’attention à haut niveau sur la santé à cette période cruciale qu’est l’adolescence et à produire des données factuelles pour appuyer les actions contre les différents problèmes de santé des adolescents. C’est pourquoi il s’adresse avant tout aux cadres moyens et supérieurs des ministères de la santé et aux partenaires du secteur de la santé tels qu’organisations non gouvernementales, organisations du système des Nations Unies et bailleurs de fonds. Il en intéressera probablement bien d’autres, comme les défenseurs de la cause des adolescents, les prestataires de services, les éducateurs et les jeunes eux-mêmes.

Ce rapport a bénéficié de la contribution et des informations des experts de l’OMS agissant aux niveaux national, régional et mondial dans tous les problèmes de santé concernés, notamment l’usage nocif de l’alcool et d’autres substances psychoactives, les infections à VIH, les traumatismes, la santé mentale, la nutrition, la santé sexuelle et génésique, le tabagisme et la violence.

I.B.A. avec Communiqué 


Météo
Tunis