Les patients des médecins femmes, se portent mieux que ceux des hommes ! - http://highlights.com.tn
Publié le: 22 décembre 2016 à 12h46

Les patients des médecins femmes, se portent mieux que ceux des hommes !

Partager

medecins

Une étude menée par une équipe de chercheurs de Harvard, a montré que les patients des médecins femmes, se portent mieux que ceux des médecins hommes. Ces chercheurs ont examiné un échantillon aléatoire de patients hospitalisés entre janvier 2011 et décembre 2014. Dans l’ensemble, les chercheurs ont analysé soigneusement  les dossiers médicaux de plus de 1,5 million patients Medicare (des personnes de plus de 65 ans ) hospitalisés dans différents hôpitaux.

Suite à cette étude, les chercheurs ont conclu que les patients Medicare qui ont eu affaire à une femme médecin étaient moins susceptibles de mourir dans les 30 jours qui suivent leur hospitalisation. Ils étaient également moins susceptibles d’être réadmis après un mois à l’hôpital.

« Les femmes médecins sont mieux au niveau de la communication, elles suivent également les règles de pratique de la médecine », a noté Ashish Jha, professeur à la Harvard School of Public Health, l’un des co-auteurs de l’étude.

En effet, les femmes médecins peuvent être en moyenne mieux que leurs confrères masculins en ce qui concerne le traitement des patients à l’hôpital. Selon les résultats publiés lundi dans JAMA Internal Medicine, les patients des femmes médecins restent longtemps en bonne santé.

Toutefois, « il est assez spéculatif en ce moment de dire que les femmes médecins sont mieux que les hommes médecins« , a déclaré Yusuke Tsugawa, médecin et chercheur associé à l’école de Harvard de la santé publique, l’auteur principal de l’étude.

« Nous avons besoin de recueillir davantage de données sur cela, nous avons besoin de preuves tangibles » ajoute-elle. La généralisation des résultats est délicate car l’étude ne porte que sur les patients Medicare, et ne se concentre que sur le milieu hospitalier. Jha a déclaré dans ce contexte qu’ils obtiendraient probablement les mêmes résultats avec des patients de différents âges. Mais cela dépendra du type d’hospitalisation. D’ailleurs, les chercheurs sont en train d’examiner des patients hospitalisés pour des raisons chirurgicales.

Une étude sur les maladies chroniques et les médecins réguliers est envisageable également, celle-ci peut déboucher sur des résultats différents qui, peut-être, révéleront que d’autres facteurs, tels que l’âge d’un médecin ou son expérience éducative, peuvent avoir plus d’importance que son sexe.

I.B.A. avec CNN


Météo
Tunis