JCC2017


Publié le: 13 avril 2017 à 15h56

En photos: Le Parc Hédi Chaker à Carthage Byrsa rénové à l’image des parcs européens !

Partager

PARC7

L’aménagement du Parc Hédi Chaker a été initié par la société civile sous la houlette des JCI Carthage, les Riverains de Carthage et Youssef Taktak. Ils ont mis l’accent sur l’importance de ce parc comme lieu de vie et de loisirs dans le quartier de Carthage Byrsa.

Cette place à vivre a retenu l’attention de la Mairie de Carthage qui a immédiatement adhéré au projet, confortant ainsi sa démarche de mise en valeur des espaces publics et d’amélioration de l’environnement de ses citoyens.

Le projet entre dans le cadre du programme de Liaisons Urbaines, programme qui veille à la transformation d’espaces publics de villes africaines par des interventions pérennes qui croisent aménagement urbain, design, art et patrimoine.

Liaisons urbaines est soutenu par le programme « Afrique et Caraïbes en créations » de l’Institut Français en partenariat avec la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, Palais de Chaillot.

D’autres expériences ont été menées au Benin, au Tchad et au Maroc. Liaisons Urbaines et l’institut Français ont imaginé ce projet avec pour principal objectif d’améliorer le cadre de vie urbain dans plusieurs villes du continent africain par des actions articulant recherche, projet et mise en œuvre.

Le réaménagement des espaces publics permet aussi de revaloriser la place de l’artiste qui pourra conjuguer l’esthétique, l’utile et le mieux vivre ensemble. C’est dans cet esprit que l’agence DZETA a conçu un nouvel aménagement axé sur une nouvelle configuration des circulations et la création de nouveaux espaces de loisir.

La démarche est de concevoir un espace public qui soit en lien entre le génie du patrimoine et ses références historiques et les usages quotidiens et actuels des habitants. Cet espace permettra de renforcer les liens entre les riverains de Carthage ainsi qu’une cohabitation de toutes les générations. Le nouvel usage du parc fait naître une fonction sociale, qui permet la connaissance de l’autre et la mixité entre les habitants riverains.

L’agence DZETA a pensé à une scénographie pérenne, passant d’un espace de piquenique, à une aire de jeux pour enfants, vers un terrain de pétanque, tout cela embelli par un parcours de promenade sous les ombrages d’une magnifique végétation.

L’aménagement paysagé ainsi que la plantation ont été mis en valeur par la générosité de Rym Ben Ammar, Karim Bennaceur et Aziz Blaiech, avec le concours de la pépinière de Carthage.

L’arrosage automatique a été gracieusement mis en place par la SCIPP. Les assises en marbre de Thela, offertes par les Marbreries de Carthage, font référence aux sites archéologiques de la ville de Carthage.

Une signalétique guide les usagers et met en lumière les richesses de la végétation et des lieux et permet aux habitants de profiter pleinement de cet espace.

Le programme Liaison Urbaines :

Liaisons urbaines est un programme de mise en valeur d’espaces publics de villes africaines par des interventions expérimentales et pérennes qui croisent aménagement urbain, design, art et patrimoine, et associent habitants, municipalités, opérateurs culturels et concepteurs locaux : designers, architectes et plasticiens.

Ce programme s’intéresse aux espaces extérieurs d’usage collectif — places, terrains, trottoirs, espaces ouverts, espaces communautaires; qui jouent un rôle central dans les activités sociales, économiques et culturelles des villes africaines, mais semblent négligés dans un contexte de croissance urbaine qui privilégie les infrastructures, l’habitat et les équipements.

Inscrit dans une échelle de proximité, le programme a pour objectif d’améliorer le cadre de vie urbain par des interventions concrètes, rapides et de coût raisonnable, agissant en parallèle d’opérations urbaines plus étendues, lourdes et onéreuses se déroulant dans un temps plus long.

Trois projets sont menés durant la phase pilote, de 2012 à 2015 :

  1. Le premier volet intitulé « Manger à Porto Novo » a porté sur le réaménagement en 2012-2013 de la place vodoun Agonsa Honto à Porto-Novo (Bénin), lieu de culte et de restauration populaire ;
  2. Le deuxième volet « Places-fontaines de N’Djamena » (Tchad) a donné lieu à la requalification en 2013-2014 de la place de Chagoua, espace de quartier et pôle d’activités économiques et culturelles organisé autour d’activités de distribution de l’eau ;
  3. Le troisième volet « Jardins de jeux à Casablanca » (Maroc), qui a pris place en 2014-2015 dans le quartier populaire de Sidi Moumen, au sein d’une opération de construction de nouveaux logements collectifs, a porté sur la transformation d’un terre-plein en jardin de jeux intergénérationnel.

La phase pilote est désormais suivie de demandes d’expertise sur des projets actuellement en cours à Gorée (Sénégal) et à Carthage (Tunisie) en 2016-2017 ; et par un nouveau projet de création d’une « place des cultures urbaines » intégrant un skatepark à Dakar (Sénégal) en 2017-2018.

Parallèlement aux opérations de terrain, Liaisons urbaines passe commande à des photographes et des vidéastes, qui apportent leur vision artistique sur les univers abordés, ainsi qu’à des chercheurs en sciences humaines, qui éclairent les enjeux sociaux des milieux où nous intervenons et analysent leur réception par les principaux destinataires : les utilisateurs et gestionnaires des lieux.

Liaisons urbaines est un programme initié et soutenu par l’Institut français (département Afrique et Caraïbes en création), en partenariat avec la Cité de l’Architecture et du Patrimoine et l’EPA – Ecole du patrimoine africain.

PARC9

PARC10

Le parc Hedi Chaker avant le chantier

PARC11

Le parc Hedi Chaker avant le chantier

PARC8

Pendant le chantier

Parc

Table de Picnic en métal et bancs en marbre de Thela

Parc1

Installation de 10 bancs en marbre Thela

PARC2

Poubelles de Tri sélectif

PARC4

Chemin

PARC7

Chemin

PARC5

Observez le payasage et le Musée de Carthage du parc Hedi Chaker

PARC6

Promenade

I.B.A. avec Communiqué 


Météo
Tunis