JCC2017


Publié le: 5 octobre 2017 à 14h25

Le Prix Nobel de chimie 2017 a été décerné à la « cryo-microscopie électronique » !

Partager

 SWEDEN-NOBEL-CHEMISTRY

Le prix Nobel de chimie a été attribué conjointement au Suisse Jacques Dubochet, de l’université de Lausanne, à l’Américain Joachim Frank de l’université Columbia à New York et au Britannique Richard Henderson, du laboratoire de biologie moléculaire à Cambridge pour leurs travaux en cryo-microscopie électronique.

Les trois scientifiques sont récompensés pour avoir développé la technique de «cryo-microscopie électronique utilisée pour déterminer la structure à haute résolution des protéines en solution», a indiqué le comité du prix Nobel lors de l’annonce faite à Stockholm.

Cette méthode, utilisée en biochimie et en biologie moléculaire, permet de «voir» l’enchaînement des atomes dans de grosses molécules biologiques dans de l’eau. L’idée a été d’adapter la microscopie électronique à des protéines, des molécules très complexes du vivant, dont certaines propriétés dépendent de leurs «forme». Pour figer ces protéines avant de les regarder sous un microscope électronique, les protéines en solution ont été «figées», avec de l’eau «vitrifiée». C’est-à-dire qu’elles sont gelées très rapidement en les plongeant dans un bain d’azote liquide (- 196°C).

Cette méthode a commencé à être élaborée à la fin des années 1970, à Heidelberg (Allemagne). D’abord, Jacques Dubochet a lancé les techniques de base et la vitrification des molécules biologiques. De 1975 à 1986, Joachim Frank a élaboré une méthode de traitement des images adaptée aux protéines: leurs formes en 3 dimensions étaient recréées au moyen d’un flux d’électrons qui les éclairent sous différents angles . Enfin, en 1990, Richard Henderson a permis de préciser la méthode de visualisation pour déterminer l’enchaînement des atomes.

La technique de «cryo-microscopie électronique» a servi récemment à déterminer la structure précise du virus Zika.

La cryo-microscopie électronique, une méthode révolutionnaire d’observation des molécules couplée à l’imagerie 3D, a fait entrer la biochimie dans une nouvelle ère, a précisé mercredi l’Académie Nobel à Stockholm sur son site.

« Le prix cette année récompense une méthode rafraîchissante d’imagerie des molécules de la vie », a annoncé Göran Hansson, le secrétaire général de l’Académie royale des sciences qui décerne le prix.

I.B.A. avec Le Figaro et RTS


Météo
Tunis