Saint-Pétersbourg : Une explosion dans un métro fait 9 morts et plusieurs blessés ! - highlights.com.tn
Publié le: 3 avril 2017 à 17h23

Saint-Pétersbourg : Une explosion dans un métro fait 9 morts et plusieurs blessés !

Partager

C8fH3ZeXYAEL1f6

Une explosion s’est produite dans une rame de métro, lundi 3 avril en milieu de journée, à Saint-Pétersbourg, faisant neuf morts et une vingtaine de blessés selon la Commission nationale antiterroriste. La rame arrivait à la station Institut-Technologique, en provenance de Place-Sennaïa.

Selon Veronika Skvortsova la ministre de la santé russe, 7 victimes ont été tuées dans la rame de métro, 1 en route pour l’hôpital et 2 à l’hôpital.

Selon des sources des services de secours cités par des médias russes, l’explosion s’est produite dans un seul wagon, entre les stations Place-Sennaïa et Institut-Technologique. Par ailleurs, une bombe artisanale a été découverte dans une autre station de métro, Place-Vosstania, ajoute le Comité national antiterroriste, qui précise que l’engin a été désamorcé.

Des enquêteurs se sont rendus sur place pour déterminer les premiers éléments, a annoncé le parquet de Saint-Pétersbourg dans un communiqué. Toutes les stations du métro ont été fermées à la suite de la déflagration, précise l’agence de presse TASS.

Deux types de menaces

La Russie, qui soutient diplomatiquement et militairement le régime de Bachar Al-Assad, a été spécifiquement visée par des menaces de Daech et les autorités redoutent le retour de combattants tchétchènes partis faire le djihad en Syrie.

Au cours des dernières années, la Russie a été la cible d’attaques menées par des militants tchétchènes. En mars 2010, le métro de Moscou avait été frappé par deux femmes kamikazes, qui avaient tué au moins 38 personnes en déclenchant leurs ceintures d’explosifs au milieu des passagers de deux rames.

En septembre 2004, l’assaut donné contre un commando islamiste retenant des otages dont des enfants dans une école de Beslan, en Ossétie du Nord, avait fait plus de 330 morts. Deux ans plus tôt, en octobre 2002, une précédente prise d’otages dans le théâtre moscovite de la Doubrovka s’était soldée par la mort de 120 otages.

F.T. d’après Le Monde


Météo
Tunis