JCC2017


Publié le: 10 octobre 2017 à 14h21

Suisse: Arrestation de deux Tunisiens suspectés d’être liés à l’attaque de Marseille

Partager

gare saint charles marseille attentat

Deux Tunisiens, soupçonnés d’être liés à l’attentat au couteau de Marseille, ont été arrêtés à la frontière italo-suisse, a rapporté l’agence de presse suisse ATS. Les deux hommes ont été interpellés par la police suisse dimanche soir au centre d’accueil de Chiasso (canton du Tessin).

Selon l’Office fédéral de la police (Fedpol), cité par l’agence, un mandat d’arrêt international avait été délivré à leur encontre pour des liens possibles avec l’attaque devant la gare de Marseille, au cours de laquelle un Tunisien de 29 ans avait tué le 1er octobre deux jeunes femmes avant d’être abattu par la police.

« Nous sommes en train de procéder à des vérifications »

La directrice de la communication de la Fedpol, Cathy Maret, a refusé de confirmer cette information. « On a arrêté deux personnes dimanche soir à Chiasso parce qu’on avait des indications comme quoi elles pourraient représenter une menace pour la sécurité à l’intérieur de la Suisse, et donc nous sommes en train de procéder à des vérifications », a-t-elle dit.

Cathy Maret a ajouté qu’à ce stade, elle « ne peut pas confirmer » un lien avec l’attentat de Marseille. A propos de la nationalité des demandeurs d’asile, elle a indiqué que des vérifications étaient en cours. Selon ATS, qui cite le journal italien La Stampa, la police cantonale tessinoise a procédé à ces arrestations sur la base d’un mandat des autorités italiennes.

Ticionews, média local du Tessin, rapporte que les deux hommes, âgés d’une trentaine d’années, étaient arrivés à Chiasso il y a quelques jours. Les médias suisses n’excluent pas qu’ils aient été en relation avec Ahmed H., l’assaillant de Marseille. Son frère Anis H., qui a combattu dans les rangs de l’Etat islamique en Syrie, a été interpellé samedi à Ferrare, dans le nord de l’Italie, à la suite d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités françaises.

 F.T. d’après AFP et l’express


Météo
Tunis